Cotutelle

L’Ecole Doctorale SI-MMEA encourage vivement toute initiative visant à développer des collaborations internationales de recherche.

Deux dispositifs particuliers peuvent servir à concrétiser les collaborations internationales de recherche :

  • 1) la cotutelle internationale de thèse
  • 2) la thèse internationale
  • Cotutelle internationale de thèse

Ce dispositif est approprié pour initier ou consolider toute collaboration scientifique entre deux équipes de recherche de deux pays différents. Il nécessite la rédaction et la signature d’une convention entre deux établissements d’enseignement supérieur. Il est règlementé en France par l’arrêté du 6 janvier 2005 modifié par l’arrêté du 7 août 2006 relatif à la cotutelle internationale de thèse.

Le candidat en cotutelle doit

  • 1) s’inscrire dans deux établissements d’enseignement supérieur
  • 2) partager son temps de travail entre deux laboratoires de recherche.
  • 3) travailler sous la direction de deux directeurs de thèse

Le candidat recevra un double diplôme, s’il remplit les conditions d’obtention du doctorat.

Une cotutelle internationale de thèse ne peut être mise en place que si la collaboration répond aux exigences suivantes :

  • une véritable co direction de thèse, équilibrée, à parts égales, entre les deux directeurs de thèse, chacun d’eux jouant un rôle équivalent.
  • un partage du temps de travail, équilibré, à parts égales, entre les deux laboratoires, chacun d’eux recevant le doctorant sur une période équivalente.
  • un financement approprié à la situation particulière du doctorant lui garantissant un niveau de vie décent dans chacun des deux pays.
  • Thèse internationale

Ce dispositif est approprié pour toute collaboration internationale de recherche, entre deux laboratoires de deux pays différents, qui ne réponde pas aux exigences de la cotutelle internationale de thèse. Il n’est pas soumis à une règlementation particulière en France sauf à celle relative aux formations doctorales, il ne confère aucun titre officiel particulier. Il peut, dans certains cas, sous certaines conditions, se confondre avec celui du doctorat européen (Label Européen). Les thèses dites « sandwich » sont un exemple de thèse internationale.

Le doctorant

  • s’inscrit dans un seul établissement, celui qui finance les travaux,
  • travaille sous la direction d’un directeur de thèse (celui de son laboratoire d’origine) et éventuellement d’un co directeur du laboratoire partenaire.
  • organise son temps de travail avec des séjours dans le laboratoire partenaire,
  • obtient uniquement le diplôme de doctorat de son établissement d’inscription, dans la mesure où il satisfait aux conditions requises à son obtention

Le doctorant pourra se prévaloir des périodes passées à étranger en les inscrivant dans le supplément au diplôme. Il pourra demander le Label européen, s’il souscrit aux conditions d’attribution.

Pour la cotutelle internationale de thèse, la procédure pour l’établissement d’une convention est la suivante :

  • a) Télécharger le formulaire actualisé de l’établissement (voir liens en bas du texte pour les formulaires de l’UP et de l’ENSMA). Se procurer celui du partenaire étranger (si existant),
  • b) Rédiger avec le partenaire un texte susceptible d’être accepté par les deux parties,
  • c) Soumettre le texte aux deux parties (pour la partie française, à la direction de l’ED (UP ou ENSMA) pour validation,
  • e) Engager la procédure de signature uniquement après validation du texte par les deux parties.

 

A TELECHARGER

modele_cotutelle_UP 2016

modele_cotutelle_ang UP 2016

doc_CONVENTION_DE_COTUTELLE_DE_THESE_ENSMA